Sport impression

19 juillet 2006

Lettre à Zidane

Cher Zinédine,

l2023233

dimanche juillet 16, 15h40
Italy's Yamaha rider Valentino Rossi shows a shirt by Italy's soccer player Marco Materazzi after he won the MotoGP race of the Moto Grand Prix of Germany.

84490Materazzi con i rolling stones !

Mick Jagger, fervent supporter de la Squadra Azzurra, a accueilli deux des champions du monde, Alessandro Del Piero et Marco Materazzi sur scène, lors du concert des Rolling Stones à Milan mardi soir.

Rien que pour ces images, tu as commis une erreur le soir de cette (maudite) finale...

C'est donc lui le héros, celui qui t'as provoqué et qui t'a fait craqué... Tu te rends compte ! C'est lui qui est plébiscité sur les podiums du monde entier... Lui, l'exemple...

Tout cela est bien triste, je suis sur que tu l'es autant que moi, et que nous tous, qui n'acceptons pas que la provocation soit à ce point autorisée et félicitée !?

Quelle injustice ! Quelle ignominie ! Quelle supercherie !

Honte aux Stones qui mériteraient une bronca mémorable lors de leur prochain concert au Stade de France, tous avec ton maillot sur le dos ! Pourquoi pas un boycott pur et dur (tu imagines 3 spectateurs (italiens) dans le Stade de France face aux vétérans d’un Rock hors d’age !)

Valentino Rossi quant à lui confirme tout le bien que je pensais de lui… un seul petit pois chiche dans la tête (comme Materazzi !?) pour aller si vite ! Sa nationalité n’explique pas tout !

Enfin honte aussi à la Fifa qui est responsable de ces images infâmes que nous ne méritons pas.

Il est tard, vivement demain avec d’autres images dans le blanc des yeux, le souvenir d’un double contact effectué devant mes yeux lors d’un certain Brésil – France…

Bonne nuit (même si les tiennes doivent être longues depuis cette (maudite) finale…).

PS : décidément, que de regrets (éternels ?) !

Posté par hebdosport à 01:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


18 juillet 2006

Gloire à Materazzi !

A chaud et à tous les détracteurs de Zidane...

Ma-te-ra-zzi, le foot qu'on aime !

Voyez, cliquez (3 minutes de bonheur absolu !)… http://www.youtube.com/watch?v=rKGcUr0S-FU

Gloire à celui qui stimule l’envie de lui ressembler... qui nous inspire à tous respect et bonté et qui sera finalement celui qui aura su trouver les mots justes pour rendre toute la grandeur à cette finale et en faire un instant de magie... a l'italienne… Bravo…

Gloire à celui qui apporte donc tant au foot, au sport, au monde et à tous nos gamins.
Forza... Grazie, Mate-razzi for ever !

La provocation fait donc partie du jeu. Une arme comme une autre. Un élément de la stratégie qu’il convient d’apprendre aussi dans les écoles (de foot, de jeu, scolaires). On peut donc tout dire puisque Materazzi n’est pas puni, au contraire ! Qu’importe la manière, qu’importe la teneur des propos donc, qu’importe le flacon… seule la victoire est belle !

Et bien non ! Non et non !

Même si le geste de Zidane (réaction par de la violence physique à une provocation verbale) est indéfendable, impardonnable, inacceptable, je ne peux continuer d’accepter que le seul accusé, montré du doigt, sifflé, hué, banni, soit celui qui réagit ou qui proteste. Le provocateur oral (les mots sont souvent plus blessants qu’une arme) doit aussi être puni et ne plus envahir les stades (ou la rue). Il n’a pas davantage droit de cité. Il est tout aussi fautif, ses méthodes sont tout aussi à proscrire. Un sportif, à fortiori de haut niveau, professionnel, en finale de Coupe du Monde du sport le plus universel, a des droits mais aussi des devoirs : en toute circonstance, respecter ses adversaires (et les dépositaires du jeu, les arbitres).

Materazzi n’a pas respecté Zidane. Il doit être puni tout aussi durement.

Le sport, ce n’est pas de la provocation, des injures, ou des insultes... Non, désolé, le sport, ce n'est pas celui de Marco Ma-te-ra-zzi, héros paraît-il ?!

Posté par hebdosport à 02:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Va y avoir du sport...

A propos de sport, des sports ou du sport...

Ce blog parce que "le sport est dans tout, tout est dans le sport"...

Parce-qu'on peut ignorer le sport, le dénigrer ou bien le détester, mais on ne peut pas lui échapper (qu'on le veuille ou non !)... Il suffit de sortir dans la rue, on voit des personnes courir, en vélo, en roller, d'autres au volant d'une voiture "série sport", des bouteilles d'eau de grandes marques avec des "bouchons sport" sortir des sacs à mains des femmes... Vous baissez les yeux, elles portent la dernière Tiger d’Asics, sans le savoir une marque de chaussures de sport historique (datant de l’après guerre). Vous levez les yeux, vous voyez une affiche "Zidane, le film" ou "Match Point"... André Dussolier faire l’athlète au théâtre (Les Athlètes dans leur tête). Sur votre lecteur MP3, vous écoutez les Mickey 3 D en t-shirt Manufrance répéter « Johnny Rep » du nom d’un joueur de foot des années 70-80’s, Yannick Noah fredonner « Ose », Vincent Delerm descendre un « slalom géant »… A la TV, un ancien champion du monde fait le bonheur de « tout le monde en parle », un autre titré récolte des pièces jaunes et à la une d’un grand quotidien, vous découvrez la nouvelle perle du basket français émigrée aux Etats-Unis. Sans compter des revues de modes qui s’en donnent à cœur joie des nouvelles tendances largement inspirées par le sport et les nouvelles matières (A quand un magasin de sport, avenue Montaigne ?).

Bref, partout, dans la rue, dans les médias, dans les entreprises (Qui invite-t-on dans les séminaires des plus grandes entreprises ? Qui sont les « coaches » les plus demandés ?), le sport prend place, une place de plus en plus grande. Il déborde le monde. Il a largement dépassé les limites de son propre terrain.

Il était temps d’en tirer des leçons (à l’école, « leçons de sport » pour tout le monde !). Voir le sport différemment, autrement, avec du recul et néanmoins la même passion qu’en « live », face à l’événement.

Posté par hebdosport à 01:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]